Menu Fermer

Jus d’aloe vera : nutrition et régime alimentaire

jus d'aloe vera

Généralités

Qu’est-ce que le jus d’aloe vera ?

Le jus d’aloès est extrait des feuilles de différentes espèces du genre Aloe, une plante connue et appréciée pour ses nombreuses propriétés médicinales et salutaires. Il ne faut pas le confondre avec le gel d’aloès et ses dérivés alimentaires (souvent appelés jus), car ces produits éliminent le composant anthraquinone typique du jus d’aloès proprement dit et responsable de ses effets laxatifs.

Après extraction, le jus d’aloès jaune est condensé par la chaleur en une masse brillante, semblable à du verre cassé, dont les nuances vont du jaune verdâtre au rouge-noir.
La partie la plus superficielle des feuilles est utilisée pour obtenir le jus, car les cellules spécialisées (tubules péricycliques) contenant le jus sont situées sur les bords corticaux du mésophylle des feuilles, juste en dessous de l’épiderme.

Le gel d’aloe vera : un produit différent

La partie restante de la feuille, en particulier le tissu parenchymateux situé dans la partie centrale, est utilisée pour extraire le médicament connu sous le nom de « gel d’aloès ». Ce produit, particulièrement riche en mucilages, a des applications sanitaires et thérapeutiques complètement différentes de celles du jus d’aloès : il est utilisé en externe pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, ou en interne pour l’action apaisante et protectrice des mucilages (utile en présence de gastrites, colites, oesophagites, etc.).

Le gel d’aloès est un liquide visqueux, transparent et incolore ; particulièrement dilué (riche en eau), il est utilisé quotidiennement en usage interne comme multivitaminé, hydratant et minéralisant naturel. On lui attribue également des propriétés antitumorales (grâce à son contenu en aloès-émodine, qui a montré une activité antinéoplasique in vitro), immunostimulantes et hypoglycémiques – souvent avec un enthousiasme excessif, étant donné le manque d’études randomisées.

Par conséquent, ce que l’on appelle communément le jus d’aloès est en fait le gel dilué , alors que le vrai jus d’aloès est une masse de verre utilisée à doses minimes (quelques milligrammes) pour lutter contre la constipation .

Bienfaits du jus d’aloe vera

Est-il vraiment si bon de boire son jus ? Boire de l’extrait de jus d’aloe vera est souvent recommandé pour aider à soigner diverses affections, mais aussi simplement pour renforcer le système immunitaire au moment où il en a le plus besoin, pour se désintoxiquer ou améliorer les fonctions digestives.

Les principaux avantages du jus d’aloe vera sont résumés ci-dessous :

  • Purifie le corps
  • Protège le cœur
  • Protège la peau
  • Bon pour les gencives et la bouche
  • Maintien de la santé dentaire
  • Réduit l’inflammation
  • Régularise la glycémie

Le dosage du jus d’aloe vera

La dose d’aloe vera à boire généralement recommandée, comme indiqué sur l’emballage, est de 20 ml (une mesure) 2 à 3 fois par jour, ce qui correspond à environ un shot. Cependant, une consommation excessive, sauf dans des cas particuliers et sur les conseils d’un expert, peut entraîner un certain nombre de problèmes, notamment des nausées et de l’acidité.

Voila ce qui arrive au corps lorsqu’on prend un petit verre de jus d’aloe vera par jour :

  • Améliore la digestion
  • Renforce le système immunitaire
  • A une action anti-âge
  • A une action hypoglycémiante
  • Guérit la peau
  • Protège l’intestin
  • Il est anti-inflammatoire
  • Aide à guérir les brûlures et les plaies

Contre-indications

Quand ne pas utiliser le jus d’aloès ?

L’utilisation prolongée du jus d’aloès est particulièrement déconseillée aux patients sous certains traitements médicamenteux.
En outre, il convient d’être prudent en cas de côlon irritable caractérisé par une alternance de constipation et de diarrhée ; la prise de jus d’aloès à un moment où l’intestin modifie radicalement sa motilité et la consistance des selles (de solide à liquide) augmente le risque de diarrhée grave et de dysenterie.
Les anthraquinones étant absorbées et pouvant également passer dans le lait (sécrétion de la glande mammaire), l’utilisation du jus d’aloès est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. En outre, les anthraquinones peuvent augmenter la contractilité utérine, exposant ainsi les femmes enceintes à un risque de fausse couche.
Le jus d’aloès est également contre-indiqué pendant le flux menstruel, en présence de varices, d’hémorroïdes, de fistules anales, de la maladie de Crohn, de colite ulcéreuse, d’appendicite, d’autres maladies inflammatoires de l’intestin et de troubles rénaux.

Interactions pharmacologiques

Quels médicaments ou aliments peuvent modifier l’effet du jus d’aloès ?

Le jus d’aloès peut interférer de manière négative avec le métabolisme des personnes prenant certains médicaments et des médicaments potassiques tels que :

  • Diurétiques thiazidiques
  • Réglisse
  • Cortisone.

Il faut également noter que l’augmentation du transit intestinal provoquée par la prise de jus d’aloès peut réduire l’absorption des médicaments pris simultanément par voie orale.